Now Reading
Politique : La SADC convoque un sommet extraordinaire de la Troïka sur l’insurrection au Mozambique

Politique : La SADC convoque un sommet extraordinaire de la Troïka sur l’insurrection au Mozambique

La Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) a indiqué avoir convoqué pour jeudi un Sommet extraordinaire de la Troïka de l’Organe sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité au Mozambique.

Le Sommet extraordinaire de la troïka recevra un rapport de l’équipe d’évaluation technique qui a été déployée au Mozambique, à la suite des décisions du Sommet extraordinaire de la double troïka de la SADC, tenu au début du mois, souligne la Communauté dans un communiqué.

La réunion extraordinaire du Comité ministériel de la Troïka de l’Organe précédera ce mercredi le Sommet de la Troïka extraordinaire, précise-t-on.

Au cours de sa réunion à Maputo, le Sommet de la double troïka des chefs d’État et de gouvernement a déclaré qu’il avait noté avec préoccupation les actes de terrorisme perpétrés contre des civils innocents, des femmes et des enfants dans certains districts de la province de Cabo Delgado, au Mozambique.

La réunion de haut niveau a réaffirmé l’engagement continu de la Communauté à contribuer à l’instauration d’une paix et d’une sécurité durables.

Le Sommet a en outre condamné les attaques terroristes dans les termes les plus forts et a affirmé que de telles attaques odieuses ne peuvent se poursuivre sans une réponse régionale proportionnée.

Ont pris part à la réunion de Maputo les présidents du Mozambique, de la Tanzanie, du Botswana, de l’Afrique du Sud, du Malawi et du Zimbabwe, a indiqué la SADC dans un communiqué.

L’organe de la SADC sur la politique, la défense et la coopération en matière de sécurité, également connu sous le nom d’Organe, est une institution de la Communauté qui vise à promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

See Also

Le 27 mars dernier, des militants du groupe Ahlu Sunna wal Jamaa ont perpétré une attaque meurtrière contre la ville de Palma, dans le Nord du Mozambique à proximité d’un énorme projet gazier de la compagnie pétrolière française Total et d’autres sociétés énergétiques internationales.

L’attaque a fait des dizaines de victimes et poussé des dizaines de milliers d’habitants à fuir la ville.

L’Afrique australe avait bénéficié d’une stabilité relative par rapport à d’autres régions ces dernières années, jusqu’à ce que les insurgés commencent à attaquer la province de Cabo Delgado qui est riche en gaz.

 

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 Continental News. Tous droits réservés.

Scroll To Top