Now Reading
Macky Sall à la tête de l’Union africaine pour la période 2022-2023 : Un homme d’action pour impulser le renouveau de l’Afrique

Macky Sall à la tête de l’Union africaine pour la période 2022-2023 : Un homme d’action pour impulser le renouveau de l’Afrique

Le Président Macky Sall l’a toujours dit : « La vocation de mon pays, depuis l’indépendance, est d’être ami de tous les pays et de n’avoir aucun ennemi. »  Bonne nouvelle ! Le Sénégal va assurer la présidence tournante de l’Union africaine (Ua) en 2022-2023.

En effet, candidat unique pour occuper le poste de président en exercice de l’Union africaine réservé à la Cedeao pour la période 2022-2023, le Sénégal succèdera à la République démocratique du Congo. Après l’Afrique australe, avec le chef de l’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa qui vient terminer son mandat à la tête de l’institution, c’est le tour de l’Afrique centrale avec Félix Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo, choisi par ses homologues africains pour cette année.

Le choix porté sur le Président Macky Sall par ses pairs ouest-africains pour 2022-2023 traduit une confiance renouvelée à l’endroit d’un homme d’Etat qui a su jouer sa partition dans le combat pour une Afrique forte, unie et solidaire. C’est l’occasion de revenir sur certains de ses hauts faits dans les relations internationales pour se rendre compte de l’apport très important du chef de l’Etat sénégalais.

Dans son ouvrage Conviction républicaine : Discours sur le Développement, tome 1 : Institutions, gouvernance, paix, sécurité et développement (Paris, éditions Lafont, 2018, p. 127), le Président Macky Sall affirmait avec raison que la flamme du rayonnement diplomatique du Sénégal «ne doit jamais s’étioler malgré la péjoration croissante de l’environnement sécuritaire». Cette phrase résume, à elle seule, l’engagement et la détermination du chef de l’Etat pour un Sénégal qui s’affirme et joue pleinement son rôle dans un monde en mouvement.

La voix du Sénégal trouve une nouvelle vigueur grâce au tact et la dextérité de l’ingénieur Macky Sall. Son leadership dépasse le cadre restreint de l’Afrique occidentale avec ses seize pays. Il va aussi au-delà de l’Afrique forte de ses 54 États et de son milliard et demi d’habitants. Le rayonnement de la diplomatie sénégalaise traverse même les océans et défie l’immensité de la planète qui compte une panoplie de leaders forts, mais qui respectent notre pays. Le Sénégal est un pays modeste certes par la taille et le poids économique mais grand par son rôle dans les grandes questions internationales de notre temps.

Partout sur le continent africain, le Président Macky Sall a imprimé sa marque notamment dans la prise en charge de la question sécuritaire contre la spirale terroriste, dans la solution des crises politiques comme au Burkina Faso ou en République centrafricaine, dans la pacification de pays minés par des tensions post-électorales comme en Gambie.

L’action du Sénégal en faveur de la paix sur le continent et à l’échelle planétaire se traduit par sa place dans le top 10 des premiers pays contributeurs de troupes au monde. Le Président Sall est également le champion incontesté du renouveau du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Lors de son passage à la tête du Comité d’orientation de cette institution stratégique, le chef de l’Etat sénégalais s’est impliqué avec une énergie débordante au point de laisser à son successeur un bon héritage.

A l’échelle mondiale également, le futur président de l’Union africaine pour 2022-2023 ne s’est jamais lassé de faire entendre la voix du Sénégal et celle de l’Afrique, aussi bien en ce qui concerne la promotion de la paix et la bonne gouvernance que les questions d’éducation, le défi environnemental, la préservation de la biodiversité, le problème de la dette, la question palestinienne, l’homosexualité (notamment son niet catégorique devant Barack Obama et, récemment, devant Justin Trudeau).

Que ce soit lors des sommets du G7 (où il a été invité spécial à plusieurs reprises) ou à l’Assemblée générale de l’Onu, sa fermeté et l’univocité de ses prises de position ont toujours traduit nettement le courage du Président Macky Sall, qui n’hésite pas un seul instant quand il s’agit de défendre la cause de l’Afrique notamment sur l’annulation de la dette, la nécessaire réforme du Conseil de sécurité et la protection de l’Humanité à travers les droits de l’Homme. Le récent mandat du Sénégal au Conseil de sécurité de l’Onu est une illustration du courage politique du Président Macky Sall, avec la position claire du Sénégal sur la question palestinienne et sur celle de l’eau. Notre pays s’emploie sans relâche à renforcer la coopération internationale.

D’ailleurs, le Sénégal a siégé au Conseil exécutif de l’Unesco pour la période 2015-2019 et a été triomphalement réélu, le 13 octobre 2020, avec 188 voix, lors du renouvellement des Etats membres du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu. Cela traduit toute la reconnaissance de la Communauté́ internationale et récompense l’attachement du Sénégal à la paix, à la protection et la promotion des droits de la personne humaine.

Sur le plan bilatéral, sous la direction éclairée du Président Macky Sall, le Sénégal a ressoudé ses liens avec ses voisins et avec les grandes nations du monde : Etats-Unis, Chine, France, Allemagne, Turquie, Russie, Afrique du Sud, Inde, Arabie saoudite, etc. Il faut ajouter à l’arc la vitalité de l’action diplomatique du Président sénégalais avec le «Prix Macky Sall pour la promotion du dialogue en Afrique».
La promotion des Sénégalais de la Diaspora occupe aussi une place centrale dans la politique extérieure du Sénégal.

Le chef de l’Etat a placé la Diaspora au cœur de son action politique au regard de la contribution des Sénégalais de l’extérieur dans le processus de développement économique et social du pays. Aussi leur assure-t-il protection et appui à travers des structures exécutives telles que le Secrétariat d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur (Sese), la Direction générale d’appuis aux Sénégalais de l’extérieur (Dgase), le Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise), l’érection de la Diaspora en 15ème région du Sénégal avec l’élection de 15 députés à l’Assemblée nationale, la facilitation de l’acquisition de papiers administratifs, l’appui de 12,5 milliards à la Diaspora à travers le Fonds Covid-19 pour atténuer l’impact de la pandémie, etc.

See Also

Nous osons espérer que son mandat à la tête de l’Union africaine pour la période 2022-2023 sera une suite logique de sa ligne de conduite qui est celle de tout faire pour que le regard sur le continent change.

Le Président Macky Sall, par «ses accomplissements en matière de leadership et de bonne gouvernance en Afrique», avait d’ailleurs reçu le prix «Leadership et Bonne gouvernance» lors du Sommet africain 2018 organisé par la Fédération pour la paix universelle (Fpu) et l’Association internationale des parlementaires pour la paix (Aipp), du 17 au 20 janvier courant au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad).

Une distinction qui montre les qualités de celui qui aura réchauffé les relations du Sénégal avec les autres pays, demandé un ordre international plus juste et plus équitable, appelé à un changement de paradigme pour une Afrique plus unie et résiliente dans un monde qui doit relever un triple défi : la sécurité, l’éradication du Covid-19 et la relance économique. Bonne chance au Président Macky Sall, pour une Afrique réconciliée avec elle-même et forte !

Par Mamadou Moustapha FALL, Professeur, Conseiller technique au Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur, Ministère des Affaires Etrangères/Syndication le Quotidien-Sénégal

 

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 Continental News. Tous droits réservés.

Scroll To Top