Now Reading
Afrique du Sud : De nouvelles restrictions pour faire face à la troisième vague de la Covid-19

Afrique du Sud : De nouvelles restrictions pour faire face à la troisième vague de la Covid-19

De nouvelles restrictions seront mises en place en Afrique du Sud, à partir de lundi, pour faire face à la troisième vague d’infection à la Covid-19 que connait le pays, a indiqué dimanche le président Cyril Ramaphosa.

«Les cas enregistrés ne font qu’augmenter et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour les réduire. Nous devons une fois de plus rappeler aux Sud-Africains d’être vigilants et de se protéger les uns les autres», a déclaré M. Ramaphosa dans un discours télévisé.

Faisant observer que «le pays a enregistré cette semaine une moyenne de 3.745 nouvelles infections au coronavirus par jour, soit une augmentation de 67% par rapport à la semaine précédente», il a signalé que le Comité consultatif ministériel contre la Covid-19 a recommandé de mettre en œuvre d’urgence de nouvelles restrictions.

Le président a relevé ainsi que parmi les mesures adoptées par le gouvernement figurent, notamment, le rétablissement du couvre-feu entre 23h00 et 04h00 et la limitation des rassemblements à 100 personnes à l’intérieur et 250 personnes à l’extérieur.

Alors que le pays se dirige vers une troisième vague d’infections, «nous ne savons pas encore quelle sera la gravité de cette vague ni combien de temps elle durera», a-t-il averti.

Par ailleurs, a-t-il fait constater, «le taux des tests positifs à la Covid-19 a plus que doublé le mois dernier, passant d’environ 4% à plus de 11%», notant que la situation devient préoccupante dès que le taux de positivité est supérieur à 5%.

Il a également déploré que l’augmentation du nombre de rassemblements était directement responsable de cette hausse des contaminations dans le pays, notamment les funérailles et les événements sportifs scolaires.

A la traîne dans la course à la vaccination, l’Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent par la pandémie, devait commencer à immuniser sa population de 59 millions au début du mois de février, avec un million de vaccins britanniques de l’alliance AstraZeneca/Oxford.

See Also

Ce premier lot avait été réceptionné début février en grande pompe, en présence du président Ramaphosa. Mais quelques jours plus tard, une étude révélant une efficacité « limitée » du vaccin d’AstraZeneca contre le variant sud-africain baptisé 501Y.V2, avait contraint le gouvernement à suspendre sa campagne de vaccination.

L’Afrique du Sud a traversé en janvier une deuxième vague de coronavirus, largement causée par le variant local réputé plus contagieux. Le pays compte plus de 1,6 million de cas d’infection et plus de 56.000 décès.

 

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 Continental News. Tous droits réservés.

Scroll To Top